Actualités du rachat de crédits

Les prix à la consommation en légère hausse

Accélération des tarifs de l’énergie et du tabac

 
Selon les derniers chiffres fournis par l’Insee, les prix à la consommation affichent une progression de +0,1% entre le mois d’octobre et le mois de novembre 2017. Une hausse qui est bien plus importante si l’on prend en compte la progression sur un an. En effet, sur douze mois, l’inflation a progressé de 1,2%. Il s’agit là de la quatrième hausse consécutive en matière de prix à la consommation. Principale cause ? L’augmentation du prix  de l’énergie et surtout des tarifs réglementés du gaz. Les derniers chiffres montrent une croissance de 5,5% sur le rythme annuel. Le redressement du tarif du pétrole étant le principal responsable de cette accélération.
Cette évolution de l’inflation est  également motivée par la progression du prix du tabac qui affiche une hausse de 4,4%.  Les paquets de tabac à rouler et de cigarettes ont en effet augmenté de 0,30 centimes d’euros en moyenne à la mi-novembre.
Le secteur de l’alimentation fait également état d’un léger rebond (+1,5%) et ce sont surtout les prix des produits frais qui tirent ce pourcentage vers le haut avec une augmentation de 3,6%. Un dynamisme des tarifs que l’on retrouve aussi au niveau des services qui augmentent de 1,1%. En revanche, les produits manufacturés enregistrent une légère baisse sur la même période (-0,2%).
 

 L’indice des prix à la consommation harmonisés

 
En ce qui concerne l’indice des prix à la consommation harmonisés (IPCH), il progresse de 0,1% au mois de novembre, comme pour le mois précédent. Au niveau de l’année, celui-ci affiche un rebond de 1,3%  sur la même période contre seulement 1,2% durant le mois d’octobre 2017. Cet indice sert à comparer l’évolution de l’inflation entre les différents pays membre de l’Union Européenne. Une tendance haussière qui devrait se poursuivre dès le début de l’année 2018.
 

L’optimisme des ménages français en matière de consommation

 
Les Français interrogés par l’Insee dans sa dernière enquête sur la conjoncture semblent plutôt optimistes par rapport à une éventuelle hausse des prix pour le prochain trimestre. L’indicateur de confiance des ménages est un outil primordial pour estimer quel sera le niveau de la consommation en biens et en services des foyers français. Pour la première fois depuis trois mois, celui-ci affiche donc une hausse. Il gagne ainsi 5 points pour retrouver son niveau du mois septembre dernier. Une bonne nouvelle pour les spécialistes qui tablent également sur une progression du produit intérieur brut. Celui-ci devrait augmenter de 1 ,8% soit un peu plus que ce que le gouvernement avait envisagé.
Pour anticiper les différentes évolutions tarifaires comme l’inflation et être capable de maintenir des finances personnelles équilibrées, il peut être avantageux de songer à un regroupement de prêts. En effet, avoir plusieurs crédits actifs peut alourdir le budget et coûter cher. Pour y remédier de façon durable, le regroupement est un montage financier optimal. En souscrivant à un nouvel emprunt, le taux obtenu sera revu à la baisse. Conséquence directe ? La mensualité de remboursement sera réduite permettant ainsi à un ménage de se dégager un peu de trésorerie au quotidien. Le nouveau crédit verra sa durée de remboursement prolongée et son coût total augmenté. 

(Article modifié le 29/12/2017)



Simulation en ligne