Web Call Back

Actualités du rachat de crédits

Le marché locatif privé en 2017

Un recul des loyers de 0,5%

C’est une bonne nouvelle pour les locataires : les loyers enregistrent une baisse de 0,5% sur les cinq premiers mois de l’année. Il s’agit là des résultats de la dernière étude publiée par Clameur, l’observatoire des loyers du marché privé. À titre de comparaison, les loyers avaient enregistré une progression globale de 1% sur l’ensemble de l’année 2016. En ce début d’année 2017, les différents types de logement ne sont pas concernés de la même manière. En effet, les loyers des logements de petite surface de type T1 et les studios sont en légère augmentation (+0,5%) dans la plupart des grandes villes tandis que les loyers des deux pièces (- 0,8%) et des trois pièces  (-1%) chutent depuis le début de l’année. En termes de variation géographique, Paris enregistre une baisse significative grâce à  la politique d’encadrement des loyers qui a permis à ceux-ci de chuter de 1,1%. C’est à Rennes que la baisse est la plus importante avec un recul des loyers de 2,8%. Néanmoins, les loyers progressent dans les villes de Lyon, Montpellier ou encore Nîmes.

Une baisse de l’activité de ce marché

Par contre, les investisseurs ciblant le marché locatif risquent d’être déçus. Si le phénomène de mobilité est traditionnellement ralenti durant l’hiver, il aurait dû rebondir dès le début du printemps. Or, celui-ci n’est pas au rendez-vous en ce printemps 2017 puisque selon l’observatoire, le marché locatif privé est en recul de 2,4%  toujours sur la même période.
Si les loyers pèsent lourd sur le budget d’un ménage inutile d’alourdir celui-ci avec plusieurs crédits. Pour y remédier, un regroupement de prêts est une opération financière à envisager. En obtenant un nouvel emprunt à un taux avantageux, l’emprunteur, titulaire d’un crédit unique versera une mensualité réduite*. Ce nouveau prêt sera plus long et plus cher. 

(Article modifié le 22/06/2017)



Simulation en ligne