Web Call Back

Actualités du rachat de crédits

L’or, une valeur refuge pour les investisseurs

Hausse de l’inflation et des taux d’intérêt à venir

L’économie mondiale se solidifiant, les salaires repartent à la hausse et la Fed (banque centrale des Etats Unis) prévoit une remontée de l’inflation pour l’année 2018. Il semblerait bien que ce soit la fin de la politique monétaire de rachats de titres, autant outre-Atlantique qu’en Europe et en Angleterre, où le taux directeur est remonté pour la première fois en une décennie. Du coup, les taux d’intérêt devraient eux aussi repartir peu à peu à la hausse, d’autant plus que les actions commencent à flancher.
Dans ce contexte qui tend à s’inverser par rapport aux dernières années écoulées, l’or pourrait bien être une valeur refuge. En effet sa dépréciation est limitée et la hausse des cours peut lui être bénéfique. C’est du moins ce qu’il a prouvé au cours de l’histoire, étant une réserve de valeur très efficace, même s’il ne verse aucun revenu. Car de manière traditionnelle en période de remontée des taux d’intérêts directeurs des banques centrales mondiales, le métal précieux a toujours su garder le cap.
Les agissements des banques centrales se font de manière prudente et tout à fait graduellement, ceci afin de contrer le risque lié à l’inflation. Celle-ci a toujours tiré le cours de l’or vers le haut. Aux Etats Unis l’indice des prix à la consommation était de 2,11% en décembre 2017 et pourrait bien atteindre les 2,5% à la mi-2018. A ce phénomène s’ajoutent les relèvements des taux directeurs et une croissance du PIB. Toutes les conditions semblent donc réunies pour que la valeur de l’or ne décline pas.

Un cours maintenu par d’autres facteurs

Les éléments géopolitiques ont également une influence sur le cours de l’or. Ainsi au moment du Brexit, les investisseurs s’étaient massivement tournés vers les valeurs refuge. L’or est ainsi maintenu par peur d’évènements menaçants (Pyonggyang, Donald Trump, les tensions aux Moyen-Orient) qui risquent à tout moment de chambouler le paysage des marchés monétaires.
Le dollar quant à lui influe également le prix du métal jaune. Lorsque celui-ci est fort, l’or augmente également pour tous ceux qui souhaitent l’acquérir avec d’autres devises. Par contre, le cours de l’or évolue à l’inverse de celui du dollar, ce qui signifie que si le billet vert monte, il chute.

Un portefeuille pour diversifier

L’or est une mesure sûre lorsque les marchés d’actions s’emballent ou se perdent. L’once d’or a gagné 28% en 2015, lorsque la Fed avait augmenté son taux directeur. Si en 2011 elle était à 1.912 dollars, ce dont elle est encore loin aujourd’hui, elle reste un placement protégé qui résiste à la hausse de l’inflation et la baisse du pouvoir d’achat. L’or constitue ainsi un portefeuille doté d’une volatilité globale lissée pour les investisseurs.
Acheter des lingots, des lingotins ou encore des pièces d’or est la meilleure manière d’investir. Outre l’or, les autres métaux précieux comme l’argent, le platine ou le palladium sont également dignes d’intérêt. Autre solution  mais plus risquée : les valeurs minières aurifères qui proposent des fonds, car les actions en direct sont risquées.
Les idées ne manquent pas pour investir dans le métal jaune. Avant tout placement ou achat il faut vérifier l’état de ses comptes et réserves d’argent. Si ceux-ci sont malmenés par des échéances mensuelles trop nombreuses dues à divers crédits, un rachat de ceux-ci est possible. Il s’agit d’un montage financier qui met en place un crédit unique bénéficiant d’un taux avantageux. La durée de celui-ci peut être allongée, ce qui augmente son coût total mais fait baisser* le montant de la mensualité unique. 

(Article modifié le 21/02/2018)



Simulation en ligne