Web Call Back

Actualités du rachat de crédits

Investissement locatif : profil et budget des investisseurs

8% des ménages français propriétaire d’un bien loué

À en croire la toute dernière étude réalisée par le Crédit Foncier, l’immobilier continue d’attirer de nombreux investisseurs Français. Sur 10 sondés pas moins de 7 d’entre eux place le patrimoine immobilier au dessus de l’assurance-vie et des autres livrets d’épargne. Pour 51% des personnes interrogées, la pierre constitue un placement attractif en vue de se constituer un patrimoine immobilier. Pour d’autres (45%), il s’agit avant tout d’investir pour améliorer son rendement en prévision de la retraite. Enfin, une grande majorité des propriétaires qui acquièrent un bien sur le marché du neuf, c’est à dire 65%, ont pour objectif de réduire leurs impôts. En termes de profil, cette étude dessine le portrait robot de l’investisseur locatif en 2017. Ainsi, la majorité des acheteurs ont environ 45 ans, vivent en couple (73%) et gagnent un revenu médian annuel de 70.300 euros.  En ce qui concerne le type de bien qui suscite le plus d’engouement, ce sont bien sûr les appartements qui l’emportent. Les logements de type T2 représentent 43% des actes de vente signés cette année tandis que les T3  représentent 28% des ventes. Les maisons, elles, ne représentent que 8% des investissements locatifs réalisés en France actuellement. La taille des logements évolue d’année en année puisque les Français achètent désormais des appartements dont la taille moyenne est estimée à 45m2 contre seulement 41 men 2013.

Un budget médian de 168.000 euros

Autre signe du succès de ce type d’investissement : le budget médian alloué aux biens immobiliers destinés à la location. Celui-ci atteint désormais 168.000 euros contre 157.000 euros en 2015. (Par budget médian, il faut comprendre que ce chiffre indique que la moitié des propriétaires dépense plus que cette somme, tandis que l’autre moitié dépense moins.) Cette augmentation de l’enveloppe d’achat est principalement due à l’augmentation des prix au mètre carré entamée au premier semestre 2017. En ce qui concerne les transactions plus élevées, celles qui dépassent les 250.000 euros, elles sont en hausse en 2017 puisqu’elles atteignent 14% des ventes contre seulement 8% en 2010. Pour financer ces opérations, les particuliers ont massivement recours au crédit. Et les dossiers qui arrivent aux établissements bancaires sont de plus en plus fréquemment sans apport. Ne s’agissant pas d’une résidence principale, les banquiers sont généralement plus enclins à accorder un crédit pour un investissement locatif. Toujours selon l’étude du Crédit Foncier, les  emprunteurs désireux de devenir propriétaires souscrivent généralement à un prêt sur une durée moyenne de 20 ans et 5 mois.
Si le rendement issu d’un investissement locatif est séduisant, il vaut mieux être prudent avant de franchir le pas, notamment lorsqu’un ménage détient déjà plusieurs crédits. Par le biais d’un regroupement de prêts, il est possible de mettre de l’ordre dans son budget mensuel. Pour plus de visibilité, tous les crédits sont réunis au sein d’un nouvel emprunt, plus cher, mais qui bénéficiera d’un taux préférentiel. Taux qui sera maintenu tout long de la durée du remboursement du crédit, qui elle sera prolongée. Au niveau du remboursement mensuel, l’emprunteur verra sa mensualité réduire*.

(Article modifié le 16/10/2017)



Simulation en ligne