Web Call Back

Actualités du rachat de crédits

Investir dans l’or

Le cours de l’once au beau fixe

 
Actuellement l’once d’or affiche une belle progression, se rapprochant de plus en plus de son dernier record, à savoir une valeur de 1.337 dollars en novembre 2016. Depuis son point bas datant du 7 juin dernier, elle a gagné 7% et continue d’être plébiscitée. Les investisseurs prennent en compte plusieurs facteurs, dont le premier est certainement une aversion de plus en plus marquée au risque. Viennent ensuite d’autres critères géopolitiques comme les récents attentats terroristes en Espagne, ou encore la politique étrangère de Donald Trump et ses déboires avec Pyongyang. Autre phénomène qui suscite ce regain d’intérêt pour l’or, la Banque centrale européenne de l’euro, qui a dit clairement que l’or, en tant que devise alternative ne pouvait être manipulé par les banques centrales. Selon un expert, responsable de matières premières et gérant de fonds à Finance SA, l’envolée de l’once d’or ne devrait pas s’arrêter en si bonne marche. Le contexte dans lequel évolue le marché des matières premières tout comme l’environnement de taux d’intérêt réels bas, est là pour orienter la valeur de l’or vers le haut. Il y a quelques années, l’or, tout comme d’autres matières premières ont été les victimes d’une surproduction, due à un surinvestissement. Les cours avaient alors considérablement baissé, mais ce phénomène est en train de s’atténuer avec une meilleure harmonisation entre l’offre et la demande. D’un autre côté l’expert explique qu’un dollar bas, éventuellement souhaité par les Américains pour afficher une forte croissance économique permettrait également à l’or d’être moins cher pour les acheteurs qui paieraient alors en autres devises étrangères.
 

L’évolution des taux d’intérêt réels

 
Là encore, le fait que les taux d’intérêt réels devraient rester bas est une situation favorable à l’or. L’augmentation des taux directeurs ne peut qu’aider la consolidation de la croissance et des prix à la consommation. Si l’inflation continue sa progression aux Etats Unis, le dollar sera affaibli et il y aura une recrudescence des produits à l’importation. Du coup l’or sera attractif car ne générant pas de revenu, alors que les obligations seront touchées par un rendement faible. Selon les spécialistes, l’or a de beaux jours devant lui. Les pièces d’or, les lingots mais aussi les fonds de valeurs minières aurifères, même si plus volatiles, peuvent être plébiscités.  Moins chères que l’or selon une étude basée sur un historique de ces 30 dernières années, elles n’ont de cesse d’améliorer leur taux de rendement.
Si l’or et les valeurs aurifères sont une belle aubaine pour espérer des gains de valeur sure, pourquoi ne pas se lancer ? En cherchant bien et grâce à une étude de marché, des bons plans sont à dénicher. Avant d’investir il faut tenir compte de son budget personnel et ne pas s’endetter avec trop de crédits. En cas de multiples remboursements, pourquoi ne pas se pencher sur une possibilité de regroupement de prêts ? Par cette action financière tous les crédits déjà souscrits sont rassemblés en un nouvel emprunt. Il pourra s’étaler sur une période plus longue pour bénéficier d’une mensualité moins élevée*. Autre caractéristique de l’opération : un taux renégocié à la baisse et un coût total plus important. 

(Article modifié le 02/10/2017)



Simulation en ligne