Web Call Back

Actualités du rachat de crédits

Les Français et le découvert bancaire

68% des particuliers veulent un découvert autorisé

Puiser dans son découvert à la fin du mois lorsque la trésorerie vient à manquer est un phénomène quotidien pour de nombreux Français mais pour cela, il est nécessaire d’obtenir une autorisation de découvert auprès de sa banque. Selon les résultats d’une récente étude menée par le site de comparateur de banque en ligne « Panoramabanque », en 2016, 68% des Français ont déclaré qu’ils souhaitent avoir la possibilité d’utiliser leur découvert. Parmi eux, 91% dépassent le plafond autorisé une fois par mois contre 41% qui ne franchissent jamais la limite autorisée. Si l’on prend en compte la totalité des Français ayant répondu à ce sondage, ce sont 60% des personnes qui se sont trouvées en situation de dépassement de découvert au moins une fois par an. Ce pourcentage passe à 16% pour les particuliers qui ne franchissent le seuil qu’une seule et unique fois par an et à 23% pour ceux qui outrepassent le plafond au moins une fois par mois. Toutes les catégories de salaires sont concernées puisque les sondés dont le salaire mensuel est inférieur ou égal à 1.500 euros sont 27% dans cette situation, tandis qu’ils sont 21% pour ceux qui gagnent entre 1.500 et 3.000 euros. En revanche, les personnes dont les salaires sont les plus élevés c’est à dire supérieurs à 3.000 euros, elles ne sont que 13% à dépasser le montant de leur découvert autorisé une fois par mois. Autre élément révélé par cette étude : il semblerait que les foyers gèrent le budget avec davantage de rigueur dorénavant puisqu’ils ne sont plus que 23% à franchir les limites de découvert autorisé en 2017, contre 28% en 2013.

Une augmentation des frais de dépassement

Obtenir une autorisation de découvert est un service qui peut être gratuit mais qui est généralement facturé à hauteur de 7 euros en moyenne. Ils seront prélevés dès l’ouverture du compte en question afin de couvrir les frais de dossier et de fonctionnement. En revanche, dès lors que le montant dépasse le seuil fixé au moment de la souscription du compte, les banques facturent des commissions d’intervention dont le plafond est légalement fixé à 8 euros par intervention. Cependant, les spécialistes ont observé une augmentation de ces frais puisqu’ils ont augmenté de 1,3% entre 2014 et 2015, puis de 0,1% entre 2015 et 2016 et de 0,7% cette année.
Franchir la ligne rouge en matière de découvert bancaire est une situation qui trouve généralement sa cause dans une gestion de budget maladroite. Les coûts engendrés par des transactions effectuées en découvert peuvent plomber fortement les finances d’un ménage d’autant plus lorsque plusieurs crédits sont en cours. Il peut alors être intéressant de procéder à un regroupement de prêts. Les anciens crédits sont alors fusionnés par la création d’un emprunt unique négocié à un taux avantageux. Via une augmentation du prix total du crédit et un rallongement du délai de remboursement, l’emprunteur pourra rembourser des mensualités réduites*. 

(Article modifié le 21/08/2017)



Simulation en ligne