Actualités du rachat de crédits

Etre retraité et employeur à domicile

Le nouveau crédit d’impôts
 
Nombreux sont les particuliers qui emploient des personnes à domicile. Jusqu’à présent, les retraités employeurs pouvaient bénéficier uniquement d’une réduction d’impôts. Depuis cette année, ils pourront au même titre que les personnes toujours en activité, avoir droit à un crédit d’impôts équivalent à 50% des dépenses engagées pour rémunérer un salarié à domicile. Cela signifie, que le coût de l’emploi pourra être remboursé en partie, alors qu’auparavant, il annulait simplement l’imposition, selon le montant de la retraite perçu. Ce nouveau dispositif n’entrera en vigueur que pour les employés payés à partir du 1er janvier 2017. Du coup, ce n’est que lors du calcul des impôts de 2018, en référence aux revenus de l’année 2017 que le changement interviendra concrètement. Il faudra également prendre en compte dans le calcul du montant des dépenses, que les aides perçues pour un emploi à domicile (complément de libre choix de mode de garde, allocation personnalisée d’autonomie,…) devront être soustraites lors de la déclaration.
 
Quel plafond est appliqué ?
 
Le plafond des dépenses diffère selon la nature de l’activité. Par exemple pour une assistance administrative ou informatique il est de 3.000 euros, alors que pour les petits travaux de jardinage il s’élève à 5.000 euros. Les dépenses maximales sont limitées à 12.000 euros par an et 15.000 euros la première année de l’emploi d’un salarié. A ce plafond s’ajoute une majoration de 1.500 euros par enfant ou par membre du foyer de plus de 65 ans, avec une limite de 3.000 euros par foyer.
Un coup de pouce qui pourra être favorable au budget de nombreux ménages. Pour y voir plus clair face à plusieurs crédits, un regroupement permet de rembourser une seule mensualité qui peut alors être allégée*. Du coup un seul crédit est mis en place sur une durée plus longue donc plus cher, mais bénéficiant d’un taux plus bas.

(Article modifié le 20/04/2017)



Simulation en ligne