Web Call Back

Actualités du rachat de crédits

L’épargne préféré des Français, le livret A

Une remontée du taux en vue

En tablant sur les chiffres positifs de l’inflation, le nouveau gouvernement d’Emmanuel Macron pourrait bien être amené à redonner du pouvoir d’achat aux Français. Le livret A, dont le taux est déjà gelé depuis deux ans est en bonne voie pour une augmentation de son rendement au mois d’août prochain. Les 4 premiers mois de l’année ont été fructifiant pour ce produit partiellement délaissé par les épargnants, pour cause de taux historiquement bas jamais égalé à 0,75%. Il y a de fortes chances que celui-ci remonte à 1% dès le 1er août prochain, l’inflation étant située autour des 1,2% depuis le début de l’année. Le calcul de la rémunération du Livret A est dépendant de l’écart entre l’inflation et les taux du marché monétaire, qui doit être inférieur à 0,25 point. De plus aujourd’hui le chiffre de l’inflation pris en compte est la moyenne des six derniers mois, et non plus du seul mois précédant la révision du taux.

Les dernières estimations

Les spécialistes du secteur précisent que le taux pourrait même atteindre les 1,25% d’après le mode de calcul évoqué, car ils estiment que l’inflation des mois de janvier à juin finira avec une moyenne de 1%. Evidemment l’exécutif n’est pas obligé d’appliquer ce dispositif et peut maintenir le livret A à son taux actuel. Cependant la revalorisation profiterait bien sûr en premier lieu aux ménages, mais également aux autres livrets comme le Livret d’épargne populaire (LEP) et le Livret de développement durable et solidaire (LDDS). Si la remontée est appliquée les banques seraient perdantes car leurs produits d’épargne seraient moins compétitifs. La Caisse des dépôts quant à elle serait pénalisée également et devraient, pour combler son financement, soit augmenter le coût de ses crédits, soit perdre sur ses marges. La réponse sera pour la mi-juillet… 


(Article modifié le 16/06/2017)



Simulation en ligne