Trouvez la réponse à votre question sur le Guide du Rachat de crédits." />
Web Call Back

Questions pratiques sur le rachat de crédits

EXISTE-T'IL UN RATIO "OBJECTIF" D'ENDETTEMENT ?



La pratique fixe communément un taux d'endettement maximum de 33% pour un emprunteur ; cependant celui-ci peut être plus important.

Auparavant on raisonnait en "taux d'effort", qui devait être déterminé par différents élèments afin de pas avoir une approche budgétaire trop trompeuse.Ainsi il ne fallait pas uniquement retenir les remboursements de crédits mais aussi: les loyers assimilables au remboursement mensuel d'un crédit immobilier, le niveau des ressources des ménages (un ménage aux revenus plus élevés peut consentir à un taux d'effort plus important), le montant de l'impôt et le rapport qu'entretient chaque ménage à l'argent ainsi que sa capacité à réagir à des accidents de la vie.

Aujourd'hui les prêteurs ont des méthodes plus efficientes et en constant progrès pour apprécier la capacité du ménage à dégager des disponibilités ( capacité à rembourser des emprunts ou à épargner).

Dans un premier temps on recense de façon aussi exhaustive que possible les revenus et les charges. On cherche les montants nécessaires en fonction du profil de l'emprunteur et de la composition de sa famille.On note l'appréciation que l'emprunteur porte sur sa propre capacité à rembourser.On se réfère ensuite aux données dans les systèmes informatiques concernant le profil comportemental des consommateurs face au crédit, et enfin on prend connaissance des éventuels incidents de paiement avérés ( consultation du FICP).

L'approche " crédit" ne peut prendre en compte ni l'ensemble des données budgétaires , ni les aléas de la vie et la capacité à réagir à ses aléas et encore moins la bonne foi de l'emprunteur dans ses déclarations.

C'est pourquoi le ratio ne peut être l'unique critère d'octroi des crédits sans constituer un préjudice aux emprunteurs.Seules la connaissance du budget du client, des expertises et la consultation des fichiers d'incidents peuvent apporter une réponse adaptée à la situation de l'emprunteur.Fixer un ratio constituerait une atteinte intolérable à la liberté individuelle.

< retour à la liste.