Actualités du rachat de crédits

L’évolution des prix à la consommation

Une accélération nette de 0,6%  au mois de mars 2017

Selon les derniers chiffres fournis par l’Insee, les prix à la consommation affiche une augmentation de 0,6% en mars après avoir seulement progressé de 0,1% au mois de février. Cette évolution mensuelle des tarifs provient en grande partie de la remontée des produits manufacturés, due notamment à la fin des soldes d’hiver à la mi-février. D’autre part, la nouvelle revalorisation du prix du tabac chez les buralistes entraîne également ce pourcentage à la hausse (+2,8%). En revanche, comme les mois précédents la chute du prix du baril de pétrole conduit à la baisse des tarifs de l’énergie. La fin de l’accélération des prix des produits frais diminue le pourcentage de l’alimentation dans ce calcul.

Sur un an, les prix ralentissent leur progression de 1,1%

Si l’on prend en considération la variation des prix à la consommation, ils augmentent moins au mois de mars 2017, et ce pour la première fois depuis le début de l’année. En effet, alors qu’ils n’ont augmenté que de 1,1% entre mars 2016 et mars 2017, ils avaient progressé de 1,3% au mois de janvier et de 1,2% au mois de février. Enfin, pour ce qui est de l’IPCH (indice des prix à la consommation harmonisé) qui sert de valeur comparative entre les différents pays membres de l’Union Européenne, celui-ci augmente de 1,4% en mars soit la même hausse qu’au mois de février.
Les fluctuations du marché des produits de consommation du quotidien des Français ne sont pas sans impact sur leur budget. Le remboursement de plusieurs crédits peut également plomber les finances personnelles d’un ménage. Grâce à un regroupement de prêts il est possible de réduire la mensualité* de remboursement en obtenant un crédit unique. Plus long et plus cher, la souscription à ce nouvel emprunt permet également de rallonger la durée de remboursement. 

(Article modifié le 15/05/2017)



Simulation en ligne